corte

Qu’est ce que la musique corse ?

L’île-de-Beauté, pays de cocagne pour tous les esthètes en quête de panoramas et autres épicuriens de la gastronomie, ajoute une belle corde à son arc avec la musique corse. Au rang du patrimoine corse, elle occupe une place privilégiée. Mieux encore, elle sait ouvrir ses portes à d’autres influences.

En débarquant d’un navire de la SNCM, les touristes entrent de plain-pied dans un autre monde. Un monde fait de paysages somptueux, de mets délicieux, mais aussi fait de musique corse. Méditerranéen avant tout, le Corse aime les mots et les sons, à tel point qu’en plus de ses propres mélodies, il invite les artistes de l’extérieur à présenter leur monde, notamment lors de festivals culturels.

La musique corse se conjugue sur toutes les gammes d’événements rythmant l’existence : joies et peines comprises. De plus, entre des artistes plutôt rétros – Tino Rossi ou Antoine Ciosi – et les pointures des polyphonies corses – Canta u populu corsu, I Muvrini, A Filetta, Chjama Aghjalesi… – toutes les générations s’y retrouvent.

Certains ont dépassé les frontières de l’île en popularisant la musique corse avec des grands de la musique internationale : i Muvrini notamment, en chantant avec Sting…

Mieux encore, partout dans l’île de nombreux anonymes font vivre, chacun à leur façon, la musique corse. Lors d’un dîner, d’une soirée et parfois même sans événement précis, une guitare apparaît. Celui qui a la chance d’assister au récital improvisé vit un moment rare. C’est une des visions les plus intimistes qu’offre un insulaire à ses invités. Comme une plongée à l’intérieur de son âme, du moins la partie visible. Loi du silence oblige…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.